Archives du mois : mars 2017


L’exposition Huellas de la memoria / Traces de la mémoire arrive à Paris!

  Dans une démarche participative, le collectif Huellas de la Memoria récolte les chaussures de ceux qui cherchent un disparu. Leurs semelles usées témoignent des longues marches que les familles entreprennent pour retrouver leurs proches, gardant ainsi une « trace » du combat qu’elles mènent au quotidien. Chaque semelle témoigne du récit de son propriétaire : son nom, la personne qu’il cherche, la date et le lieu de sa disparition, ainsi qu’un message pour son proche disparu. Ainsi, ces chaussures deviennent un objet de mémoire qui répond au besoin de matérialiser le souvenir de chaque micro-histoire face à l’oubli, au silence, et au déni de justice. En donnant la parole aux victimes, ce projet se veut à la fois une forme de résistance collective et un mémorial pour les milliers de victimes de disparition au Mexique et en Amérique Latine. Après avoir été exposée au Mexique et en Amérique du Sud, « Traces de la Mémoire » fait le tour de l’Europe (Royaume-Uni / France / Italie / Allemagne) pour les prochains mois. On a le plaisir d’accueillir l’exposition au DOC, un lieu de partage du savoir-faire artistique et de diffusion de la création contemporaine. Traces de la Mémoire est un projet lancé par le sculpteur Alfredo López Casanova en mai 2013. Deux ans après, le collectif Huellas de la Memoria s’est formé avec l’effort des familles et de la solidarité nationale et internationale.   Au Programme de la Semaine « Disparition et Résistance au […]